Pour atteindre sa cible marketing, il faut être un bon tireur. Un peu comme Errol Flynn dans son Robin des Bois de 1938 où il fend une flèche avec la sienne. 

(Réalisé sans trucage, même si c’est pas lui qui tire)

Il faut aussi une bonne flèche. Un truc en mousse fera pas l’affaire. Faut du carbone en extérieur. 

Où est-ce que je veux en venir ? 

Ici :

“There is your audience. There is the language. There are the words that they use.”

Eugene Schwartz
Citation d'Eugene Schwartz : Il y a votre audience. Il y a le langage. Et il y a les mots qu'ils utilisent.

Il y a votre audience. Il y a le langage. Et il y a les mots qu’ils utilisent. 

Votre audience, c’est la cible. 

Le langage, c’est l’arc. 

Les mots qu’ils utilisent, c’est la flèche en carbone. 

Pour atteindre sa cible marketing, il faut la connaître 

Dans le premier post de ce défi de 30 jours, nous avions parlé de la nécessité de trouver un marché.

Encore mieux, une niche. 

Dans cette niche se trouve votre audience. 

Peut-être avez-vous déjà commencé à lui parler. C’est le cas si vous avez une liste e-mail auprès de laquelle vous communiquez régulièrement. 

Ou si vous avez un blog ou tout autre plateforme où vous publiez du contenu pour votre cible. 

A votre avis, pourquoi conseille-t-on souvent aux personnes qui veulent créer un business de le faire dans un marché auquel ils appartiennent ?

Parce qu’ils le connaissent intuitivement. 

Parce qu’ils parlent son langage. 

Parce qu’ils utilisent ses mots. 

Quand vous parlez à votre audience, vous devez impérativement utiliser ses mots

Ce n’est pas parce que vous parlez la même langue que vous allez être compris par votre cible. 

L’objectif du marketing c’est de persuader le prospect que vous avez la meilleure solution à votre problème, et pas le concurrent. Si le courant ne passe pas avec votre cible, le message ne passera pas. 

Un élément indispensable porteur du courant de votre marketing, ce sont les mots. 

Nous avions déjà évoqué leur « charge émotionnelle ». 

C’est leur premier pôle. 

Un exemple de cible

Leur second pôle, c’est la reconnaissance de groupe qu’ils portent

Qui se ressemble s’assemble. 

Nous avons évoqué de principe dans le post « Stratégie de marque et copywriting ». Votre marque agit comme un aimant qui attire certaines personnes et en repousse d’autres

Les mots sont un des rouages de ce mécanisme attirance / répulsion. 

Prenons une niche pour illustrer ça. Mettons le bushcraft. 

Le bu-quoi ? 

Vous voyez, rien que le nom est discriminant. 

En le mentionnant, vous éliminez tous ceux qui n’en n’ont jamais entendu parlé. 

Ne reste que ceux qui en ont entendu parlé (moi, par exemple), et ceux qui le pratiquent (un ancien collègue, raison pour laquelle je prends cet exemple). 

Le bushcraft, c’est un réapprentissage de la vie dans la nature. 

Je tape « bushcraft france » dans Google et je prends un des premiers sites qui sort, Invictus France. Voyons les mots qui ressortent…

« Être et durer ». OK, ça donne le ton. 

Puis on lit : stage, survie, sauvage, préservé, sécuriser, nature, savoir-faire, outdoor, faire face à un imprévu en milieu naturel. 

Rien que dans le premier paragraphe. 

C’est pas compliqué :

-> soit vous accrochez parce que ça résonne chez vous, auquel cas vous êtes dans la cible

-> soit ça vous passe complètement au-dessus de la tête

Essayez de coller ces mots-clés sur la vente d’un sac à main Chanel. 

Rien que « milieu naturel » et vous avez la moitié de la cible qui fait une syncope. 

Donc pour atteindre sa cible marketing…

Il est indispensable de parler le langage de votre cible, et d’utiliser les mots qui lui sont spécifiques

Ces mots agissent comme des marqueurs de reconnaissance. Qui se ressemble s’assemble. 

Tu utilises les mêmes mots que moi, tu as les mêmes codes, tu as les mêmes centres d’intérêt, je te reconnais comme mon semblable. 

Ça peut sembler grégaire. 

Et ça l’est. 

La façon de fonctionner de notre cerveau n’a pas changé des masses depuis quelques milliers d’années.

Si vous n’êtes pas « reconnu » par votre cible, vous ne pourrez pas bâtir les piliers essentiels de votre marketing :

-> le respect

-> la sympathie

-> et l’expertise

Veillez-donc à utiliser les mots qui font mouche

Les siens.

Cet article fait partie d’une série de 30 posts sur des citations marketing de copywriters. Tous les détails dans le “post zéro”!

Vous voulez attirer les bons prospects et les persuader de devenir vos clients ?

Vous voulez attirer les bons prospects et les persuader de devenir vos clients ?

Inscrivez-vous pour recevoir par mail 15 secrets de marketing de persuasion qui vous aideront à gagner des leads plus qualifiés et à augmenter votre CA.

Merci pour votre Inscription ! Veuillez consulter votre boîte mail pour confirmer. Pensez à vérifier le dossier "spam" et l'onglet "promotions" sur Gmail.

Pin It on Pinterest

Share This